Devenir Rédacteur web rémunéré 1


  •  
  •  

Devenez Rédacteur web…

Et soyez un contributeur rémunéré !

Rédacteur web ou Rédactrice web: y avez-vous pensé ?

Écrire est une activité solitaire et chronophage. À l’heure des réseaux sociaux et du “toujours plus vite”, il est parfois bon de se poser et parler de ce qui nous passionne, ce qui nous touche, nous émeut ou même ce qui nous fait hurler. Les écrits éphémères sur Facebook ou Twitter sont autant de gâchis lorsque l’on aime écrire, partager, débattre et échanger.

Mais au-delà de formes de langage élaboré, de qualités littéraires, il est toutefois indispensable de respecter quelques règles pour devenir rédactrice web ou rédacteur web.

Rédactrice web

Devenir rédacteur web. Soyez rémunéré pour écrire !

Respect de la langue française. Si les fautes d’orthographe ou de grammaire sont parfois inévitables, encore faut-il pouvoir les limiter. Le respect de ces règles de base est essentiel pour qu’un article soit parfaitement visible et agréable à lire. Plus d’infos ici, sur les conseils pour écrire un communiqué de presse.

Un peu de culture générale. La rédaction web amène à aborder de nombreux sujets. Si la rédactrice web ou le rédacteur web a un sujet de prédilection, il doit être en capacité de “tisser des ponts” (liens entre les pages) dans les différentes thématiques du site. Pour le rédacteur sur Internet, la curiosité n’est pas un défaut, elle est même une force. S’ouvrir à des sujets inconnus, interroger, voire même “enquêter” pour en savoir toujours plus, la curiosité du rédacteur web est à la base même de sa réussite.

Le Rédacteur web et le partage. Pour donner encore plus de sens à son article, le rédacteur doit accepter les réactions des internautes… autant que l’absence de réaction ! Comme dans une conversation, il amène un sujet et l’internaute qui le souhaite peut réagir à l’article. Libre au rédacteur web, ensuite, de répondre, d’argumenter et ainsi de nourrir le débat ! Pour progresser, le rédacteur devra écrire, écrire et écrire. Seule cette répétition lui permettra d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixé.

Concrètement, comment devenir rédactrice web ou rédacteur web sur Afrique Annonces ?

Très simplement, il vous suffit de vous inscrire sur le site et de demander à participer en tant que Rédacteur Web. Dès lors, l’administrateur de Afrique Annonce (moi en l’occurrence) vous allouera des privilèges de rédacteur et vous pourrez vous connecter sur cette adresse : https://afrique-annonces.com/wp-login. Vous bénéficierez d’une interface où vous pourrez publier votre premier article !

Inscription rédacteur webRédacteur Web sur Afrique Annonces, est-ce rémunéré ?

2 solutions de rémunération pour écrire un article:

  • selon la qualité du contenu, une rémunération, à partir de 10 Euros les 500 mots.
  • Sur votre interface de rédacteur, vous pourrez insérer une bannière de publicité (vers votre entreprise par exemple) ou même créer un compte Google Adsense afin d’être rémunéré par Google grâce aux clicks des internautes ! Selon le nombre d’articles publiés, la qualités de ces derniers et le succès que vous rencontrerez sur Afrique Annonces, cela peut vite devenir une activité lucrative… sans avoir de site Internet à gérer !

Pour aller plus loin:

(Pour info, après une demande ce 7 juillet d’un “postulant” contributeur, voici la réponse que je lui ai envoyé par mail) :

Bonjour (nom caché),

Non, je n’ai pas encore de contributeur, simplement parce que l’idée de faire participer d’autres personnes est toute nouvelle chez moi.

Comme je l’explique grossièrement sur cette page, je reste très ouvert aux contributions et surtout au style de contribution ainsi qu’aux idées nouvelles!

Pour simplifier et clarifier les choses, je vais juste te dire où j’en suis avec le Réseau Afrique Annonces et aussi, où ce site va me (nous ?) mener.

Je suis donc Christophe GREGOIRE, 49 ans, et j’ai eu mon entreprise de création de site web pendant 6 ans en France, à Chateaubriant plus précisément. En arrêtant mon entreprise il y a 3 ans, j’ai eu la volonté de continuer à m’amuser sur Internet et surtout de ne pas perdre les connaissances que j’ai dans la création et la gestion de sites web. Je ne souhaite plus en faire mon métier mais simplement m’y amuser un peu.
L’idée de Afrique Annonces vient du fait qu’à l’époque où j’avais mon agence de communication, je me suis spécialisé sans vraiment m’en rendre compte dans les sites d’annonces. En parallèle, je suis amoureux du continent africain et de ses habitants depuis toujours. Après quelques allers-retours tant au Maghreb qu’en Afrique Noire, cette “passion” s’est encore amplifiée. Et c’est là que j’ai commencé à penser à créer un site qui serait le Bon Coin Africain

Créer un site d’annonces pour l’Afrique tombait donc sous le sens pour moi, d’autant plus que le marché est tout juste naissant. De plus, ce site me permet d’être quotidiennement en lien avec l’Afrique.

Aujourd’hui, le Réseau Afrique Annonces, qui comprend 26 sites, est géré quotidiennement par moi uniquement. Il ne me rapporte rien financièrement, si ce n’est que 200€ par an de revenus publicitaires. Et il me coûte environ 150€ par an (hébergement annuel et différents plugins du site). Mais tout cela n’est pas grave pour moi car j’ai mon travail en France qui m’apporte un salaire chaque mois.

Je n’ai donc pas créé ce site pour gagner de l’argent, mais pour m’amuser un peu. Mais vu le temps que j’ai pu passer à créer ce projet et vu que mes concurrents directs font des “levées de fond” de quelques centaines de milliers d’Euros parfois pour rester au-dessus de moi (parfois difficilement), je sais bien que mon site a une certaine valeur, pour ne pas dire une valeur certaine. Je le fais donc avec amour, un peu comme quelqu’un construirait sa maison pour un jour la vendre à un bon prix.

Je sais par ailleurs que l’internet en Afrique est un marché à la fois en pleine croissance, et à la fois en stand-bye tant les difficultés d’implantation des réseaux en zones rurales sont complexes et onéreux. (Dis moi si je me trompe). Aussi, vu les difficultés de paiement en ligne sur Internet depuis le continent africain est complexe, pour ne pas dire inexistant (dis moi encore si je me trompe). En Europe, une carte bleue reliée à un compte bancaire permet de s’acheter une annonce en première page sur un site ou faire ses courses pour être livré quelques heures plus tard. Payer en ligne en France est aussi simple que se déboucher une bouteille de soda. Et pas plus risqué ! C’est là une des raisons de la gratuité de mon site. Ma seule source de revenu sur ce site, c’est donc les liens publicitaires. J’ai mis par exemple un système de publicité pour les entreprises mais pour le moment, personne ne m’a encore fait de demande concrète. Je propose, depuis peu, des options payantes pour des annonces sur le site Expat mais ce site vient juste de naître…
Aujourd’hui, Afrique Annonces, c’est environ 50 000 visiteurs mensuels. Et les visiteurs augmentent d’environ 15% par an.
Par ailleurs, je sais que pour qu’un site soit correctement visible sur les moteurs de recherche (on parle alors de “référencement”), il faut, entre autres, que ce site dispose de beaucoup de pages. Et du contenu de qualité bien entendu !

Ce que j’attends d’un contributeur:
En fait, outre un “contributeur”, ce que je projette, c’est un “collaborateur” sur le terrain (ou une collaboratrice). Un collaborateur par pays serait l’idéal. (par exemple, une seule personne (en plus de moi) gérerait le site Afrique Annonces Bénin.
Et si je parle de collaborateur, c’est, d’une part parce que je n’ai pas une mentalité de “patron” qui décide de tout et qui ne sait que donner des ordres. Et d’autre part, parce que je sais que loin de l’Afrique, je suis également loin de sa réalité, de ses besoins et que ma vision de ces besoins là est certainement faussée ou du moins inadaptée.

Rétribution de mon collaborateur:
Avant d’aller plus loin dans mes explications, j’estime que si ce collaborateur (ou collaboratrice) là peut, sur le terrain, amener des clients via ses propres réseaux, s’il sait promouvoir le site et les différents services qui y sont proposés, eh bien je trouverais normal qu’il gagne 50% de ce que moi je gagne. Par exemple, si ce collaborateur va frapper à la porte du concessionnaire Renault de sa ville et qu’il arrive à convaincre ce concessionnaire de faire de la pub pour 30€ par mois sur le site dédié au Bénin par exemple, il en gagnera 15. Mais si ce collaborateur là considère que ce tarif n’est pas adapté, dans un sens ou dans l’autre, je lui laisse le libre choix du montant !
Aussi, le collaborateur peut tout à fait amener ses propres idées: lui seul (contrairement à moi) connaît le marché africain. S’il pense par exemple qu’il y a un besoin d’une entreprise de promouvoir son image ou son service, libre à ce collaborateur de créer une interview et de l’écrire sur le site (voire même en vidéo sur ma Chaine Youtube) et de la mettre en ligne après s’être fait payer par l’entreprise ! Moi, ce que je veux, c’est du contenu. Si tu te fais payer 40.000 FCFA pour faire une interview, tu gardes l’argent pour toi. Moi, seul le contenu et la qualité de celui-ci m’intéresse.

Dans l’idéal, voilà ce que j’attends de mon collaborateur:
– Quelqu’un de confiance avant tout.
– Qu’il (elle) maîtrise bien la langue française et/ou arabe et/ou de son dialecte (parlé, écrit)
– Qu’il apporte des idées, des projets, qu’il fasse des propositions
– Qu’il arrive à promouvoir Afrique Annonces et l’image d’un site de confiance dans son pays, sa région, sa ville.
– Qu’il soit à l’aise avec l’outil informatique: la rédaction de contenus, d’articles, se fait en ligne via une interface personnelle et sécurisée directement sur le site.
– Qu’il (elle) s’approprie le site comme si c’était le sien, mais qu’il reste dans la ligne éditoriale que nous aurons décidés ensemble…

Alors, prêt ?
Des questions ?

Christophe

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Devenir Rédacteur web rémunéré